26 février 2008

A l'heure du pastis

Bon alors, tu vises ou tu pointes ?       Fatché dé con ! Si tu me déranges constamment, comment tu crois que je vais me concentrer ?   C’est qui faut la jouer serrée celle là. Parce que je pointerais bien pour déquiller cette putain de boule en plein devant le cochonnet. Mais si je la rate, on perd le point. Et si je déboulonne le petit. J’aurai joué un coup pour rien.       Mais putain de dieu, tu vas pas rester planter là encore 3 plombes. On nous attend chez Dédé à 18 heures pour le... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 19:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2008

Fantôme d'amour

Ma main glisse le long du mur. Par la fenêtre ouverte, la lune éclaire légèrement la pièce plongée dans l'obscurité. Une nuit sans sommeil, encore une. Et voilà mes pas qui me ramène ici. Je m'assoie à même le sol, et j'attends. Que ton fantôme revienne me hanter. Je t'appelle en silence. J'espère ta présence. Je quémande une miette de ton âme, qui viendrait apaiser ma douleur. Ma main glisse le long du bois de lit. Je caresse les draps, l'oreiller sur lequel tu n'as jamais posé ta tête. Je berce doucement ce berceau vide. Je... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 00:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2008

Son texte

J'ai découvert, avec beaucoup d'émotion le texte que ma fille a posté sur le forum Kaléïdoplumes et dont la consigne est ici. Un texte que j'ai envie de vous faire partager, tant il nous ressemble. J'ai toujours de grandes difficultés de communication avec ma seconde fille. Mais au fond de moi je sais bien pourquoi. A la surface, tout entre nous est différent. A l'intérieur, dans nos fonctionnements, je crois que tout nous rassemble. Et c'est sans doute cette ressemblance là que je fuis, tant elle me parle. Parce que peut être je... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 23:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2008

Le placard

  J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac et je l’ai ouvert.   J’étais seule dans cette allée de gravillons blancs.     J’ai commencé à lire à haute voix. Le vent emportait mes mots. Qu’importe. Là où tu étais, tu ne m’entendais pas, tu ne m’entendrais plus.   La porte du placard s’est refermée, et j’ai entendu la clef du cadenas. J’ai retrouvé sous la marche de l’escalier le cahier et le stylo, et puis la lampe de poche que je t’ai piqué la semaine dernière. Maintenant j’écris. ... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
12 février 2008

Le tag de Valclair

J'ai été taguée par Valclair. Je me plie volontiers à ce jeu (juste parce que c'est lui hein!) La consigne c’est : Citer le blog qui vous a lancé dans le jeu, redonner le règlement, mentionner six choses sans importance sur soi puis trouver six autres personnes auxquelles passer le jeu et les en prévenir. Ouille! Pas facile. Bon, j'écris comme ça vient: 1) Mon blog: oui, je sais, c'est facile. Mais j'y peux rien si le nom de mon blog c'est "Sans importance" :o) 2) Je suis pas du matin. Je déteste me lever de bonne heure. C'est une... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 10:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2008

Chez Mr Ostéopathe

Moi: Bonjour Mr Ostéopathe, je viens pour une douleur sous le pied J'ai une épine calcanéenne, sauf qu'elle se voit pas à la radio, et que je suis pas sûre que ça en soit une Sauf que j'ai mal sous le pied depuis 3 mois ..... Finalement faites une révision complète... J'ai mal partout. 2 ou 3 petites manipulations sur le pied plus tard. Lui: J'ai réparé votre pied. C'est un petit traumatisme. Et le voila qui commence à me tritouiller le cerveau, puis du coté du coeur, puis de nouveau du côté du cerveau. Mais c'est pas là que... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 20:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2008

Tonton Christian

Arrivé bon dernier dans la course à la vie chez le pépé et mémé.Pensez! 18ème. Ca laisse des traces. D'autant que mémé avait dépassé la quarantaine depuis longtemps quand le nouveau né poussa la porte de son ventre qu'elle avait cru verrouiller 4 ans plus tôt.Le chemin de la sortie était probablement moins bien éclairé et pas assez débroussaillé. Il a du faire 2 ou 3 roulés boulés, un saut à l'élastique et une descente en parapente. Cela s'en est ressenti au moment de l'atterrissage.Il avait laissé dans le ventre de mémé pas mal de... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 23:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
05 février 2008

Ricochet 1981 (1ere partie)

Les mois passent. Janvier, février (mon petit ami part à l'armée), mars, avril. Je tente de garder la tête hors de l'eau, de ne pas me laisser envahir par cette marée noire qui embrume mon esprit et noircit mon futur. J'essaie de me convaincre que demain, ça ira mieux. Mais le lendemain arrive, et je ne vais pas mieux. J'ai toujours l'impression d'un mur infranchissable devant moi. J'ai toujours le sentiment que de l'autre côté de ce mur, il y a la vie, il y a l'espoir. J'ai toujours cette sensation qu'il n'y a aucune porte à... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 20:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2008

Pendant ma pause

Pendant cette pause de 15 jours, j'ai essayé de retrouver le plaisir d'écrire pour moi. Quelquefois, ça venait simplement, d'autre fois c'était plus diffile. Et puis certaines réflexions, plus construites que d'autres m'ont amenée à écrire ce qui suit. Le 26 janvier Tout à coup on se sent pris au piège et le doute s'installe. Fragilisé, un mot perd son sens, un autre prend des proportions qui ne devraient pas être. Et puis surtout, il y a cette peur qu'on pourrait changer de cap, ou changer tout court, sans s'en rendre compte. Je... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 21:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2008

Frères

Je n'ai pas rêvé de naître noir, J'ai voulu être un homme. Je n'ai pas cherché à être beau, J'ai voulu être bon. Je n'ai pas espéré être reconnu, J'ai voulu être tolérant. Je n'ai pas aimé être différent, J'ai voulu abolir les différences. Je n'ai pas supporté les regards inquisiteurs, J'ai voulu marqué les consciences. Je n'ai pas désiré mourir en martyr, J'ai voulu en finir avec l'apartheid. Pour qu'un jour, pas si lointain, Un jeune homme noir dans un métro, Puisse s'asseoir à côté d'un blanc. Et que ces deux hommes... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :