18 juin 2012

Vers le pic de Gourzy

  Rando commencée dans le brouillard et terminée sur une vue spectaculaire d’une partie de la vallée sous un voile de nuages. Départ de l’ancien casino des Eaux-Bonnes Une grande partie de la montée se fait dans un bois humide dont les arbres plus que centenaires laissent à peine pénétrer les rayons du soleil. Point de soleil pour l’instant mais un brouillard qui rend les lieux peu sympathiques Nous traversons les nuages bas à mesure que nous grimpons un chemin escarpé, recouvert de feuilles mortes et trempées et de roches... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 11:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 juin 2012

Plus près du ciel

Est-ce que plus près du ciel on aperçoit la mer Est-ce que plus près du ciel le vent a un goût amer Ressent-on de là-haut la peine sur terre De celui qui appelle et pleure un être cher   J’ai marché des heures sur des chemins escarpés J’ai gravi des montagnes jusqu’aux cimes enneigées Ne sentant ni le froid, ni la chaleur d’été Sans savoir où la route allait me mener   Vide, vide de sens J’avance à contre sens Contre marées et vent Sans perdre un instant   Est-ce que plus près de ciel la lumière est plus... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2012

Elle est pas belle ma France d’entre-deux tours?

"le PS s'allie avec le Front de Gauche, or le Front de gauche est comme le Front national, donc le front républicain n'existe pas" Voilà l'argument coup de poing de ces messieurs de l’UMP pour justifier le maintien de leurs candidats dans les triangulaires. Que l’on comprenne bien, concrètement cela donne ça: un candidat du Front national en tête au premier tour un candidat du PS (et non du front de gauche) en seconde position un candidat de l’UMP en troisième position qui se maintient Résultat probable: Un candidat du Front... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2012

Un bouquet d’amour

J’ai reçu un bouquet de fleurs J’ai lu sur chaque bouton de rose un mot d’amour Sur chaque pétale, j'y ai vu un souvenir Un bébé que l’on baigne, cadeau Un enfant que l’on berce, cadeau Sur chaque feuille, j’ai vu se dessiner un sourire Pour toi mon enfant qui réclame mes bras Pour tes yeux qui me disent “aide-moi à grandir”   J’ai reçu un bouquet de fleurs comme autant de merci Pour t’avoir pas à pas accompagné du berceau à ta vie d’aujourd’hui Pour t’avoir écouté, entendu, soutenu dans tes moments de doute Pour... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2012

Marilyn en mots

– Parlez-moi de vous. – Vous parler de moi ? Parler, toujours parler ! Vous savez bien que les mots me font peur, qu’ils me terrorisent… Je suis toujours en retard sur les tournages, à cause de tous ces mots que l’on veut me faire dire. – Vous avez peur d’oublier votre texte ? – Non ! J’ai peur c’est tout… Je parle avec mon corps, pas avec mes mots. – Et qu’est-ce qu’il dit votre corps ? – Il dit que je suis Marilyn, que je me donne à ceux qui m’aiment. Il dit que j’aime être prise en photo, que j’aime être prise tout court. Si... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2012

Paris me voici

Sortir de chez moi révèle de l’exploit. Les phobiques n’aiment pas quitter leur périmètre de sécurité parce que c’est épuisant d’être sans cesse sur le qui-vive. Il faut une sacrée énergie pour affronter à chaque fois et souvent, l’énergie me manque, en tout cas depuis quelques mois déjà. Bref, ce voyage était prévu depuis longtemps, les billets d’avion étaient pris, je n’avais pas le choix alors je me suis armée de tout mon courage (ça fait sourire les cons je sais mais à ceux là je dis: on ne peut pas juger ce qu’on ne connait... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 19:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

10 mai 2012

Le camp de Gurs

  Lorsque j’ai terminé l’écriture de “haïze Hegoa” je me suis fait la promesse d’aller voir le camp de Gurs, ou plutôt ce qu’il en reste. Ce camp d’internement est un lieu  essentiel du roman. Il se trouve à une cinquantaine de kilomètres de chez moi.  Jusqu’à présent je n’avais pas eu l’occasion d’y aller. C’est chose faite . Ce camp, construit en moins de 2 mois, était à l’origine un lieu d’accueil des réfugiés espagnols . A partir de  1940 , il devient un camp d’internement pour des milliers de juifs... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 12:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
04 mai 2012

Cédric

Ce soir là, lorsque tu t’es couché, tu as posé tout contre toi un monstre aux yeux clos de tendresse. Tu l’as installé confortablement au dessus de ton épaule, tout contre ta tête, près de l’endroit même où le crabe avait élu domicile. Ce soir là, tu l’as laissé poser sa patte velue sur ton cœur et tu l’as serré très fort. Lorsque tu étais enfant peut-être, lorsque tu doutais, ce monstre, bon et loyal, venait te rassurer et t’accompagner dans tes peurs nocturnes. Ce soir là, tu l’as laissé te tenir compagnie, il t’a raconté des... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mai 2012

J’ai mal à ma France

J’ai mal à ma France et vous en êtes responsable Mr Sarkozy Vos grossiers appels du pied aux électeurs du front national me donnent envie de gerber Votre stigmatisation de la gauche, comme si mon vote pourrait plonger la France dans le chaos, me donnent la nausée Votre rabâchage perpétuel sur le scandale du droit de vote des étrangers, revenant comme un idée fixe (mais de quoi avez-vous peur? Il fut un temps où recevoir Khadafi et lui vendre des armes ne vous dérangeait pas plus que de prendre l’apéro sous sa tente!!!)  Me... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 18:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2012

Je te demande pardon

Le jardin est d’un triste à mourir, il pleut depuis des jours, et je crois ne pas avoir mis les pieds dehors depuis au moins une semaine. Dans le silence de la maison vide, seul le feu crépite. J’ai envie d’écrire, mais rien ne vient, je tourne en rond. Le front appuyé contre le carreau de la fenêtre, j’observe les gouttes d’eau qui ruissellent le long des feuilles du palmier. J’essaie de laisser mon esprit s’évader, au-delà de la maison, au-delà du jardin, pour trouver l’inspiration, mais toujours rien. C’est à désespérer, et mes... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 15:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :