13 juin 2011

La montagne verte

  Entre Laruns et le col de l’Aubisque, la montagne verte mérite bien son nom!C’est un plateau herbeux, gondolé, parsemé de granges, où abondent pistes et chemins de randonnée. Nous partons de Béost (522m), village pittoresque situé en face Laruns, de l’autre côté du Gave., nous montons par la petite route vers AAS (768m): Sur le versant d’en face (entre les 2, vallée du Valentin) nous avons une vue superbe sur les Eaux Bonnes: Nous bifurquons sur la gauche, en direction de la miellerie: un peu plus haut nous faisons de jolies... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 juin 2011

Les premiers jours du reste de ma vie

J’étais parti sans laisser la moindre trace. Je désirai quitter Paris, son brouhaha incessant, son ciel gris et mon travail stressant. J’avais vendu l’appartement, et donné à Emmaüs tout ce qui le meublait. Je ne voulais rien prendre. Ma réussite fulgurante n’avait pas rassasié mon désir de vivre à cent à l’heure, ni ce besoin de repousser toujours plus loin mes limites. Entré simple pigiste dans ce grand hebdomadaire parisien, j’en avais gravi les échelons en quelques années. Je me retrouvai à quarante ans à la tête de la... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juin 2011

Fin d’une aventure

Voilà, c’est fini,! On aurait pu penser que ça durerait, encore un peu, un peu plus longtemps, Voilà, c’est fini ! On a écrit le mot fin au bas de la page, avec regret, et déjà nostalgie. Voilà, c’est fini! tout est dit, tout est écrit tout ce qu’on voulait y mettre y est, Voilà, c’est fini! ne reste plus qu’à lire et relire, ne reste qu’à corriger et vérifier encore. Voilà, c’est fini! Cette belle aventure ce magnifique échange Voilà, c’est fini! Me reste un vide au creux du ventre, me reste comme un manque. Voilà... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 11:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
31 mai 2011

Sans verbes

Quelquefois inquiète D’un amour en miettes Au dessus du berceau Amour en ruisseau Jamais impatiente Toujours accueillante Auprès de l’enfant Amour tournoyant Très souvent Vaillante Jamais larmoyante Au côté de l’adolescent Amour déferlant Douce et Caressante Tant et tant Aimante Proche du presqu’adulte Amour et tumultes Maman Tout simplement Pour Kaléïdoplumes
Posté par cassymary à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2011

La confiance pendue à un bout de fil

Il suffit parfois d’un coup de fil pour perdre confiance, Et tout à coup, tout s’enchaîne, une voie d’eau et le navire prend l’eau, Sans qu’on puisse boucher la fuite, qui laisse échapper à nouveau la culpabilité, la peur, la lassitude, et cette putain de confiance si fragile. Je n’aurai pas du décrocher, je n’ai pas lu le numéro, su qui était à l’autre bout du fil. Douche froide, piège, tétanie, et tout me revient à la figure. Que je suis con, que je suis con, combien de temps dois-je encore attendre avant de vraiment être... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 10:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
27 mai 2011

Photo de famille recomposée

Au dernier rang : Tata Gabrielle et tonton Pascal : Mariés depuis 15 ans, sans enfant : p’tet’ pour ça qu’ils sont toujours ensemble, maman dit toujours que les engueulades c’est souvent à cause des enfants. Là, pas d’enfants = pas d’engueulade = pas de  divorce : L’exception familiale. A côté : Papy Pierre et Mamie Nadette, sa seconde femme ; enfin, même pas puisqu’il s’est marié qu’une fois, avec mamy Suzette, ma vraie mamie. Parce que Nadette c’est la fausse, enfin, pas la fausse, mais pas la mienne, pas ma vraie mamie... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mai 2011

25 ans

Nous, mères, donnons la vie, Est-ce un cadeau ? Une envie ? Un plaisir égoïste ou un profond désir de transmettre ? Lorsque l’enfant parait, si petit, si fragile, au creux de nos bras, nous laissons de côté les questions Parce que nous savons déjà que le temps va nous manquer, Que nous n’aurons pas assez de nuits pour veiller sur son sommeil Pas assez de jours pour le voir grandir, Pas assez de saisons pour l’aimer, le chérir autant que notre cœur contient d’amour. Nous n’aurons pas assez d’étés pour le voir s’émerveiller... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2011

Un simple bout de bois

Elle est d'un bois robuste, lourde d'histoire et d'espoir Elle vient d'où, et comment se retrouve t-elle entre mes mains Je ne sais pas, je ne sais plus mais elle est là, Indestructible malgré le temps et les coups  Usée jusqu'à avoir formé un creux d'un seul côté, du côté où tu coupais, découpais cisaillais la volaille ! Du côté où je continue à couper, découper, cisailler les viandes et rôtis. Elle vient de toi maman, bien sûr, qu'aurai-je pu choisir d'autre de toi ? Qu'un objet utile, solide, venant de la terre ! Elle... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mai 2011

I’m schocked

Gens de droite ou de gauche, je pense, j’espère, que nous sommes tous choqués, à juste titre, de la façon dont on nous abreuve d’images venant des Etat-Unis et concernant DSK. Dans l’instant, je suis incapable, et je ne veux pas l’être, de savoir si cet homme est coupable ou ne l’est pas. Mon propos n’est pas là. D’abord totalement estomaquée par l’annonce de l’arrestation DSK. Ce pour plusieurs raisons: _ Un mec, d’une telle influence sur la scène mondiale, prêt à se présenter à une élection nationale, un mec dont tous les... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 09:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2011

La curiosité est un vilain défaut

Détrompez-vous, mesdames et messieurs, telle que vous me voyez, je ne suis pas curieuse. Et ne croyez pas non plus que je sois une menteuse ! Certes, ma position peu orthodoxe laisse à penser que je regarde là où il ne faut pas. Et vous vous demandez bien quel est l'objet de ma convoitise. Messieurs et dames, ne seriez-vous pas tout aussi curieux que je parais l'être en si fâcheuse posture ? Car, n'en déplaise à votre sens critique, ne jouez pas avec moi les hypocrites, A ma position saugrenue, vous ne vous intéressez point ! ... [Lire la suite]
Posté par cassymary à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,