1Espelette (Ezpeleta en basque) fait partie de de la province basque du Labourd et dépendait du royaume de navarre

 

2A partir de XIIème siècle, les seigneurs successifs d'Ezpeleta  balancent entre le roi de Navarre et le roi d'Angleterre, qui devient seigneur de Labourd en 1193.

 

3Une fois les Anglais chassés du Labourd, le roi de France Louis XI érige la seigneurie d'Espelette en baronie (1462). La dernière baronne, Juliana, lègue tous ses biens à la paroisse en mourant (1694).

 

4En 1794, au plus fort de la Terreur, et à la suite de la désertion de quarante sept jeunes gens d'Itxassou, le Comité de salut public fit arrêter et déporter une partie des habitants, plus de 4000 hommes, femmes et enfants d'Ainhoa, Ascain, Espelette, Itxassou, Sare et Souraïde, décrétées, comme les autres communes proches de la frontière avec la Navarre (Espagne),  communes infâmes.

 

5

Les habitants furent regroupés dans les églises, puis déportés dans des conditions très précaires à Bayonne, Capbreton, Saint-Vincent-de-Tyrosse et à Ondres. 

 

6

1600 au moins seront morts des suites de mauvais traitements.

 

7Espelettte est mondialement connu pour son piment: "le piment d'espelette" (ezpeletako biperra en basque) . Le Piment d'Espelette est équivalent en intensité au poivre traditionnel, à la différence près qu'il est chaleureusement piquant et puissament aromatique

 

8Les habitants d'Espelette se nomment les Espelettards et les Espelettardes. 



9Le Mondarrain, 749m, où nous étions le matin même

 

10Le dernier dimanche d'Octobre, Espelette fête le piment, et ce depuis plus de 50 ans.

 

11Espelette se situe à une altitude de 60m

 

12

13

14Le fameux piment d'Espelette qui sèche sur les façades

 

15Le château des barons d'Ezpeleta

 

16Il fut bâti vers l'an 1000. Il était sous la coupe d'une famille qui partageait le royaume avec 11 autres barons, conseils du roi de Navarre. Le village tira son nom Espelette du lieu d'implantation du château (éthimologie : lieu planté de buis)

 

IMG_9052L'histoire du château à l'image de l'histoire de l'Aquitaine fût tumultueuse. Sous domination Anglaise, puis Espagnole, le château revint dans le giron Français. Détruit puis reconstruit, il servit de presbytère jusqu'en 1967. Il abrite aujourd'hui la mairie, l'office de tourisme et la bibliothèque.

 

17Détruit lors d’une révolte des villageois contre leur seigneur, il fut ensuite reconstruit par ces mêmes villageois puis légué à la Commune par la famille Ezpeleta en 1694.

 

18Du château nous avons vue sur l'église d'Espelette en contrebas.

 

19Elle est située en dessous du niveau de la mer, excentrée du village, sur l'ancienne route des chemins de Compostelle

 

20De l'église, vue sur le Mondarrain

 

21L'église St Etienne a l'allure d'une forteresse par l'épaisseur des murs et de ses contreforts. Son clocher-porche, d'architecture carrée et massive, a été construit en 1667

 

22Elle est considérée comme l'une des plus belles églises du Pays Basque. Le corps du bâtiment était déjà construit en 1593.

 

23Le porche présente un profil renaissance et abrite un des plus beaux portails du pays. La date de 1627, inscrite sur ce dernier est celle de sa reconstruction.

 

24Intérieur de l'église

 

25Rétable du XVIII è siècle à deux registres, avec niches à coquilles garnies de statues bois doré; au centre un grand tableau représentant la lapidation de St Etienne. 

 

27L'église est dotée d'un triple niveau de galeries en bois

 

28Les 3 galeries

 

29Montons visiter les  galeries

 

30Première galerie

 

31Seconde galerie, où se trouve l'orgue

 

33Troisième et dernière galerie

 

34Le plafond est peint

 

35Vue sur le château d'Espelette depuis l'église St Etienne

 

36C'est ici que nous terminons la visite d'Espelette

 

37Adichatz!!!