1Nous avions fait cette rando en hiver et en raquettes jusqu'à la cabane d'Ibech (rando à voir ICI). Cette fois-ci nous irons plus haut. À saison différente, paysage différent. C'est parti pour 900m de dénivelé cumulé. 

 

2Départ de la cabane Bourdiou d'Aspeigt (840m). Elle se trouve dans la vallée d'Ossau, au dessus de Bielle (vallon de Riu Mage). 

 

3Quelques chevaux près de la cabane. 

 

4Direction le Sud pour remonter le bois d'Aspeigt. Nous traverserons à plusieurs reprises le ruisseau Lassourde

 

5Après 30mn de montée nous arrivons à l'ancienne mine de cuivre (1100m)

 

6Après une heure de marche nous sortons du bois avec une belle vue derrière nous, au Nord, sur le hauteurs du plateau du Benou

 

7Derrière nous l'ancienne mine de cuivre

 

8Encore un effort

 

9Nous arrivons sur le plateau d'Ibech, la cabane n'est plus très loin

 

10La voici, ous avons mis 1h45 pour monter jusqu'ici (en raquettes il faut compter une demie heure de plus)

 

11La cabane d'Ibech(1443m), avec derrière elle, à l'ouest, l'imposant Lauriolle (1858m)

 

12Un pause s'impose, nous restons 20mn dans ce joli site

 

13Nous laissons la cabane derrière nous pour continer vers le Sud-ouest

 

14Nous passons au pied du Lauriolle, l'endroit est superbe

15

16

17

18À ses pieds , la plateau verdoyant d'Ibech. 

19D'ici quelques jours aura lieu la transumance et vaches, moutons et chevaux re retrouveront ici pour l'été.

 

20Arrivée au col des Arques (1714m). 2 h30  pour monter sans compter les pauses. C'est là que nous nous posons pour casser la croûte. Vue au Sud sur, de gauche à droite:

 

21Le pic Lorry (1889m)

 

22Le pic Bergon (2068m)

 

23Le pic Marère (2221m)

 

24La vallée d'Asp avec au milieu les aiguilles d'Ansabère (2377m)

 

25Retour par le même itinéraire, vue sur le Lauriolle jusqu'à la cabane d'Ibech

 

26On ne s'en lasse pas

 

27

28La cabane est en vue

 

29Surprise, elle est ouverte. Le berger est venu la préparer pour l'été

 

30L'ancienne mine est en vue

 

31Cette ancienne mine de cuivre fonctionna de 1868 jusqu'au début du XXème siècle (70 ouvriers y travaillaient en 1889). 

 

32On termine par une jolie cascade

 

33Et un bain de Balto

 

34Retour au point de départ

 

35Rando de 4h30 sans compter les pauses