Aux politiques de tout bord, droite et gauche confondues, élus du peuple ou ministres, connus et reconnus, du sommet de l’état au sommet des mairies :

FERMEZ VOS GUEULES ET AGISSEZ !

Honte à vous tous qui donnez de fausses informations, qui occultez ce qui vous arrange, qui hurlez au loup pour être sur le devant de la scène.

Vous êtes indignes de nous représenter. Pour certains d’entre vous votre seul objectif est l’élection 2017. Vous utilisez la souffrance du peuple pour arriver à vos fins, vous êtes à vomir !!

A vous tous qui vous pavanez devant les caméras de télé pendant que votre peuple pleure ses morts :

DEGAGEZ OU AGISSEZ !

Vous ne méritez ni nos voix, ni notre considération, vous méritez notre mépris !

-------------------------

A vous journalistes qui faites soi-disant votre boulot en nous assénant d’images violentes, d’approximation, de rumeurs en tout genre. Vous qui vous complaisez dans le sordide, le sensationnel, le commérage :  

ETEIGNEZ VOS CAMERAS, ARRETEZ DE PARLER, RANGEZ VOS STYLOS

Apprenez votre métier. Relisez votre charte professionnelle. Si vous n’êtes pas capable de la mettre en pratique, changez de boulot ! 

Charte d’éthique professionnelle des journalistes SNJ, 1918/38/2011, extraits :

Le journalisme consiste à rechercher, vérifier, situer dans son contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter et publier une information de qualité ; il ne peut se confondre avec la communication. Son exercice demande du temps et des moyens, quel que soit le support. Il ne peut y avoir de respect des règles déontologiques sans mise en œuvre des conditions d’exercice qu’elles nécessitent.

La notion d’urgence dans la diffusion d’une information ou d’exclusivité ne doit pas l’emporter sur le sérieux de l’enquête et la vérification des sources.

En conséquence, un journaliste :

Respecte la dignité des personnes et la présomption d’innocence 

Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;

Exerce la plus grande vigilance avant de diffuser des informations d’où qu’elles viennent 

Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

---------------------

A tous les connards qui écrivent des messages racistes et vulgaires en dessous des articles, sur des blogs ou les réseaux sociaux :

votre connerie est proportionnelle à votre QI. Elle est intersidérale quand votre quotient intellectuel avoisine le zéro pointé !

Mais rassurez-vous, le ridicule ne tue pas lui !