Ceux qui me suivent sur ce blog, où je raconte parfois mes randos, savent qu'il m'arrive parfois de "petites aventures" plus ou moins rocambolesques. Il faut dire qu'en montagne tout peut toujours arriver, entre le temps qui change d'un coup, des passages délicats, des erreurs de trajets ou carrément se perdre en forêt (et oui, ça m'est déjà arrivé!!) Je peux dire que j'ai vécu quelques péripéties non prévues. La dernière en date, c'était hier.

Samedi on donnait une bonne météo en montagne pour le lendemain, j'avais donc préparé une petite rando sympathique, pas trop loin de la maison (mon homme étant d'astreinte, il fallait pouvoir rentrer rapidement, nous avions donc une petite 40 aines de minutes de voiture avant d'arriver à notre point de départ) Une rando que nous n'avions  jamais faite et qui durait 3h30. 

Dimanche matin au lever, nous constatons qu'il pleut. Grrr! Saleté de météo. Vers 10h30, la pluie cesse et la météo en montagne s'améliore. Nous décidons donc de partir faire une autre rando, plus courte, dans le même coin (vallée d'Ossau). Rando préparée à la va-vite car il est tard. 

Bref, nous décidons de faire le chemin muletier au dessus de Gère-Bélestin (j'explique en détail car ceci aura son importance plus loin dans mon récit).

Dans notre précipitiation, nous ne vérifions pas sur la carte et au lieu de nous garer à côté de l'église de Gère-Bélestin (départ de la balade) nous nous garons à Belestin (village juste avant) 1Il est déjà 11h30 quand nous nous apercevons de notre erreur, le temps est gris, nous décidons donc de rester dans ce coin là et de prendre la petite route qui monte aux granges de Bélestin. Quelques gouttes de pluie ne nous découragent pas:

2Un peu plus haut, Balto lève un écureuil qui grimpe à toute vitesse sur un arbre:

3Nous restons un petit moment à l'observer, puis reprenons notre route:

4Nous sommes à l'entrée de la vallée d'Ossau, au Nord, nous apercevons Castet:

5Le village, et le lac à ses pieds:

6Au Sud, Aste-Béon, plus loin, Béost, juste avant Laruns:

7Le ciel reste chargé mais il fait lourd et un petit vent se lève, tant qu'il est là, il ne pleuvra pas:

8

1: Pic de Listo (1358m)

2: Pic de Coos (1821m)

3: Port d'Aste (1040m)

4: Falaise aux vautours (1250m)9Nous arrivons aux granges de Bélestin. A partir d'ici, la petite route goudronnée devient un chemin carossable

10Plus haut, nous quittons ce chemin pour emprunter un sentier plus étroit. Après une bonne heure de marche depuis le départ, nous apercevons de la fumée et des flammes. Nous avons croisé un peu plus tôt un homme en voiture, nous supposons que c'est lui qui a allumé le feu. Un gros tas de bois flambe. Le feu est sans surveillance et je suis étonnée que le gars n'ait pas pris la peine de nous prévenir qu'il avait allumé un feu. Le feu est juste au bord du chemin, nous hésitons à continuer (pas envie d'être bloqués au retour à cause de ce feu qui aurait pris de l'ampleur). Dans le doute, nous téléphonons aux pompiers pour leur expliquer la situation. La personne au bout du fil nous demande de décrire le feu (circonférence, hauteur etc... et si nous pouvons nous-même l'éteindre. non, il est trop important, mais peut-être que la personne va revenir l'éteindre? Sauf que ce n'est pas de l'écobuage et qu'on ne laisse pas un feu sans surveillance) 

Bref, après quelques minutes de conversation, il nous dit qu'il envoie quelqu'un vérifier ce qu'il en est. Nous lui précisons que seul un 4 x4 pourra venir jusqu'ici puis nous essayons avec la carte de lui expliquer où nous sommes (pas évident vu qu'on a pris ce chemin un peu au hasard. Nous finissons par lui dire que nous sommes juste en face de la falaise aux vautours (si le gars qui a allumé le feu me lit, et qu'il avait prévu de venir vérifier son feu plus tard dans l'aprem, il doit me maudire!!!!!)

11Nous décidons de faire demi-tour et au bout d'une demie-heure de trajet, nous croisons, sur la route goudronnée, les pompiers, avec le camion et tout et tout! Prêt à éteindre un incendie de forêt!! Bon, nous discustons quelques instants avec eux pour leur indiquer l'endroit, nous étonnant de ce déploiement de moyens (3 pompiers + le camion) ils nous rassurent en disant qu'ils vont sécuriser l'endroit et vérifier que le feu ne s'est pas propagé. 

12Moralité: on trouve de tout en montagne:

13Des fleurs en cette période, mais aussi des feux et des supers pompiers prompts et efficaces, quelque soit le feu.  

14L'occasion pour moi de rendre hommage à ces gars et ces femmes qui veillent sur notre sécurité !

15