[...]Ce n’était pas des gens méchants, ils voulaient juste qu’on vive heureux. Ce n’est que ça. Ce n’est que ça qui a été assassiné, ce n’est pas supportable [...]

Philippe Val 

 

Lorsque je t'ai connu Philippe, j'avais 18 ans et tu me faisais rire en chantant, c'était du temps de Font et Val, c'était du temps ou on se croyait tous invincibles.J'ai encore tes chansons dans la tête parce qu'au fond, en dedans, on a toujours 18 ans. 

Hier tu m'as fait pleurer en parlant, j'avais encore quelques larmes après le drame. Tu as perdu tes amis et nous un petit bout de sens à notre vie. On s'est pris un grand coup de poing dans la gueule, on est sonnés mais pas à terre. On est faits ainsi pauvres petits français moyens, bien emmitouflés dans nos vies bien réglées, on a parfois un sursaut de lucidité, faut pas venir nous chercher. Maintenant qu'on a réveillé nos consciences, à coups de kalachnikov, faudrait pas qu'on s'essouffle à long terme, par manque d'entrainement... 

 

-----

J'ai beau dire que tout va bien

J'ai eu beau faire semblant de rien

J'ai eu beau jouer les mecs blindés

Les durs à la mâchoire carrée

Qui tiennent dans leurs poings serrés

Leur vie comme une torche allumée

J'ai eu beau continuer à rire

Il y a des trous dans mes sourires

-----

[Chanson "La colombe" de P. Val]

 

téléchargement