Source: Externe

Voilà, je vous présente mon troisième livre (le second que j'écris seule) 
Il y a longtemps que ce livre me trottait dans la tête, 
Au départ, lorsque j'ai commencé à écrire sur ce sujet, je pensais tout garder pour moi. PUis, il y a quelques mois, j'étais en plein dans l'écriture de mon futur roman lorsque c'est devenu comme une évidence. Il fallait d'abord que j'accomplisse quelque chose au risque de ne jamais passer le cap de la reconstruction.
Ce quelque chose, c'était ce livre. 
J'ai alors repris mes notes, les textes aboutis, ceux qui ne l'étaient pas, ceux que j'avais gardés pour moi, ceux que j'avais postés ici,  j'ai parsemé le livre d'un fil rouge, construit autour  de flashs que me renvoyait son image à mesure que le puzzle se mettait en place.

Ainsi est né ce livre "Et puis tu as oublié"

Il parle de moi, il parle d'elle, mais il parle surtout de la capacité que nous avons à rebondir, il montre comment un drame peut nous révéler à nous-même.

Ce n'est pas un livre sur la mort et le chagrin, mais il a fallu que mes mots passent par là pour qu'il devienne un livre d'espoir et de reconstruction.

Certains des textes du livre datent d'il y a 10 ans, lorsque j'ai commencé à écrire. Je les ai gardés tels quels. je voulais montrer la progression de mon écriture tout au long de ces années, montrer comment, petit à petit, j'ai pris confiance en moi. Ce n'est donc pas un livre parfait, mais il est complètement à mon image. Il est ce que je suis.

Une fois le livre achevé, je me suis demandée comment faire pour trouver le bon texte pour la 4ème de couverture, je ne suis pas douée pour parler de moi, et encore moins de ce que j'écris. Il m'a semblé évident que celle qui pourrait résumer le livre, c'était celle avec qui j'avais déjà écrit*. Pati a accepté, et je l'en remercie.
Voici donc la 4ème de couverture:

Entre clair et obscur, entre enfance et âge adulte, ce livre nous offre des bribes de vie au travers d'une correspondance à sens unique, entre une fille et sa mère disparue.
Lettres, poèmes, pensées et souvenirs s'égrènent au cours du temps et sont dédiés à la mémoire de cette mère partie brutalement. Ainsi, à chaque nouveau texte, l'auteur avance sur le chemin de l'acceptation.‏ 
Dix ans seront nécessaires pour trouver l’apaisement.
Au fil des mots se dessine l'amour pudique et profond qui les unissait, tous ces mots parfois retenus et qui pèsent sur les âmes jusqu'à ce qu'on les prononce.

Si vous souhaitez en savoir plus, ou bien le commander, cliquez sur la couverture du livre, vous serez redirigés vers la page de l'éditeur. Vous pourrez y lire un extrait du bouquin (les 12 premières pages) Il contient 122 pages et coûte 13 €.

 

* Mon second livre "Haïze Hegoa", écrit avec Pati, est toujours en vente, si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce roman, c'est ICI