A chaque retour de rando ou balade, je ne manquais pas de t’envoyer une photo pour que tu sortes à ta façon des quatre murs  de ta chambre.Tu disais que cela te faisait plaisir, et moi cela ne me coûtait pas.

Cet été, il n’y a pas eu de photos envoyées puisque pas de randos à mon actif. Je t’imaginais mieux, profitant de ta famille entre deux séjours à l’hôpital.

La dernière photo envoyée date de fin août, un paysage Aveyronnais, celui de mon enfance, pas si éloigné de ta terre, toi qui écrivais tes racines avec tant de justesse!

Hier, en rentrant de la plage, je pensais t’envoyer un petit mot avec cette photo. Je suis sûre que tu l’aurais aimée.

100_3414

J’ai été très honorée de t’accueillir sur kaléïdoplumes que tu as enrichi de ta plume que tous ont appréciée.

J’ai été impressionnée par ton courage, particulièrement ces derniers mois.

Toutes mes pensées vont vers ta famille, ta femme.

Je termine en partageant avec mes lecteurs un de tes textes, celui-là m’a fait pleurer, je suis sûre qu’il les touchera aussi .

A lire ICI

Merci pour tous les beaux textes que tu nous laisses.