100_3046 Par un mercredi estival, nous sommes partis sur le chemin de la Mâture.

Vous allez adorer cette balade.Elle commence ici, à 700m d’alt:

100_3022Sujet au vertige s’abstenir (ce qui est mon cas, mais la balade vaut tellement le détour que j’ai malgré tout absolument voulu la faire)

La première heure de montée se fera donc sur le chemin de la Mâture100_3024Ce sentier creusé à même la roche surplombe le fort du Portalet100_3025Ce fort, je l’ai visité il y a 2 ans et j’en ai fait un post que vous pouvez découvrir ICI. Vous découvrirez aussi le chemin de la Mâture vu du fort sur une série de 3 articles plus complets que j’ai postés ICI.   Mais revenons à ce sentier.

100_3026 100_3027 Au milieu du XVIIIème siècle, la marine à voile avait besoin de grands mâts et donc, d’arbres géants.

Ces arbres abondent dans les forêts pyrénéennes, mais compte tenu du dénivelé, ils ne sont pas faciles d’accès.

Pour les faire passer au dessus des gorges d’Enfer, l’ingénieur Leroy fit exécuter une œuvre titanesque:

Un chemin taillé dans une vertigineuse paroi calcaire.

Des hommes ont ainsi creusé dans cette paroi un chemin suffisamment large pour pouvoir faire passer des bœufs trainant les troncs d’arbres (sapins et hêtres)

Les arbres étaient ensuite transportés sur le Gave jusqu’à Bayonne.

Aujourd’hui, le GR10 passe par ce sentier long de 1200 mètres (et croyez-moi, lorsqu’on a le vertige, c’est très long 1200m).IMG_5237200 mètres plus bas, les gorges d’Enfer 100_3029  200 mètres plus haut, le ciel 100_3028 Le chemin me paraît très étroit parfois, surtout lorsqu’il n’est pas bordé de buis, je vois alors le vide, et je me colle à la paroi, les jambes tremblantes.IMG_5240 L’homme, devant m’encourage en me mettant bien la pression: “Fais attention, reste bien à gauche, ne regarde pas en bas ! Attention,  ça glisse ici, et ici aussi, fais gaffe, y’a de l’eau là etc.… Comme vous pouvez le constater, il m’aide bien dans ma montée périlleuse LOL!100_3030Le soleil en pleine face, il fait très chaud, et le chemin de la Mâture grimpe sur 300 mètres. Entre l’effort, la chaleur et l’énergie déployée pour lutter contre le vertige, j’avance à pas de fourmi.100_3031 Le fort du Portalet est maintenant beaucoup plus basIMG_52391 heure après notre départ nous nous éloignons des gorges de l’enferIMG_5241Laissant derrière nous le sentier  100_3033Et tout au fond la vallée    100_3032Pour nous diriger vers la grange de Perry (1120m d’alt)

100_3035 Que nous découvrons après 15mn de marche supplémentaire100_3036Petite pause à l’ombre pour me remettre de mes émotions 100_3037  Dans un peu plus d’un mois, un berger viendra prendre ici ses quartiers d’été100_3038 Nous continuons sur le GR10, vers le nord 100_3039Le chemin est parfois barré par des arbres ou des branchages qu’il faut enjamber ou passer par en dessous100_3040 Nous grimpons jusqu’à 1240m d’alt, suivant une cascade100_3041Puis nous abandonnons le GR10 pour prendre un sentier sur la gauche100_3042Que nous suivons pendant 40 mn100_3043Laissant derrière nous au loin, le GR 10 qui file vers le col d’Ayous 100_3045     Nous arrivons au col d’Arras (1280m)100_3044Pause déjeuner bien méritée, avec vue imprenable 100_3047  Nous avons effectué une boucle et nous sommes donc juste en dessus des gorges d’Enfer et du chemin de la Mâture100_3049Nous entamons maintenant notre descente dans une très belle forêt de hêtres 100_3052Plus loin je découvre une auge creusée dans un tronc d’arbre 100_3050100_3051Après 300 m de dénivelé, nous arrivons au ruisseau de la Bouscagne, qui est, avec la fonte des neiges beaucoup plus large et profond que prévu 100_3054Nous le traversons à cet endroit là 100_3053L’homme m’encourage à sa façon: “ passe par là, non! par là! Attention, ce rocher glisse, celui là aussi. saute sur celui-là, mets le pied dans l’eau à cet endroit, plante bien tes bâtons!!!! Grrrrrrrrrrrrrr!

Nous reprenons le sentier, longeant la Bouscagne      100_3055 Nous quittons le sentier beaucoup plus bas, et nous empruntons la piste goudronnée pour rejoindre notre point de départ . Après 4 heures de randonnée. 100_3056