A la marelle, aux osselets, à la corde à sauter

C’est à ça que je jouais

 marelle2

De la terre au ciel, chemin à l’endroit

A cloche pied puis sur deux pieds

Un petit caillou rond scintillait sur le goudron

Du ciel à la terre, chemin à l’envers

Sur deux, puis sur un pied

Dans ma main le précieux caillou rond.

 

A la marelle, aux osselets, à la corde à sauter

C’est à ça que je jouais

 

Quatre blancs pour un noir

Un lancer, deux rattraper jeu osselet

Trois relancer, quatre rassembler

Un noir pour quatre blancs

Par un par deux rapidement, par trois en hésitant

Quatre à la fois, pari gagnant

 

A la marelle, aux osselets, à la corde à sauter

C’est à ça que je jouais

 corde-a-sauter

Un bout de corde sans poignée

Je saute comme je vis, essoufflée

En avant menton levé

Je vis comme je saute, naïvement

En arrière ou sur un pied

Dans mes mains, une corde à sauter

 

A la marelle, aux osselets, à la corde à sauter

C’est à ça que je jouais

 

Dans la cour de l’école, sur un trottoir défoncé,

A la craie, à la va-vite dessinée

Une marelle pour aller de la terre au ciel

Tout près de la maison, dans la cour toute cabossée

Je saute à l’infini, jusqu’à combien sans me lasser

Dans ma poche cinq osselets, un noir pour quatre blancs

 

A la marelle, aux osselets, à la corde à sauter

Et toi, c’est à quoi que tu jouais?

La-marelle_portrait_w858

Pour la consigne 229 de Kaléïdoplumes