"le PS s'allie avec le Front de Gauche, or le Front de gauche est comme le Front national, donc le front républicain n'existe pas"

Voilà l'argument coup de poing de ces messieurs de l’UMP pour justifier le maintien de leurs candidats dans les triangulaires.

Que l’on comprenne bien, concrètement cela donne ça:

un candidat du Front national en tête au premier tour

un candidat du PS (et non du front de gauche) en seconde position

un candidat de l’UMP en troisième position qui se maintient

Résultat probable: Un candidat du Front national rentre à l’Assemblé Nationale.

 

De deux choses l’une, ou l’UMP est mauvais perdant et souhaite se venger du PS, quitte à faire élire un député du Front National, et c’est vraiment petit, petit, petit (je ne suis pas prête de voter UMP): je n’ose imaginer ce que cela aurait donné en 2002, si le PS avait donner comme instructions le ni… ni!!!!!

Soit l’UMP considère le Front National comme un parti fréquentable, républicain (arf! je m’étouffe là ) et est prêt à l’accueillir à bras ouvert au sein d’une droite très à droite. Auquel cas Marine a de forte chance d’être au second tour de la prochaine présidentielle.

 

Il y en a qui ne se pose pas la question: Nadine Morano, un brin hystérique dimanche soir, s’est empressée de faire de l’oeil aux électeurs du FN.

Ce même FN qui lance un appel à voter PS  lorsque le candidat UMP fait partie d’une “liste noire” (on imagine bien ce que pourrait donner un gouvernement d’extrême droite)

Cela ne pose aucun problème à Roland Chassain dans les bouches du Rhône qui se désiste et appelle à voter FN au second tour .

 

Elle est pas belle ma France????

On ne pourra pas enlever à Sarkosy cet exploit là, au terme de 5 ans de travail acharné : faire du FN la 3ème force politique en France. 20/20 : réussite totale.

Encore un petit effort messieurs de l’UMP et dans 5 ans nous aurons une présidente de la république couleur bleue marine, plus un seul immigré en France, quelques francs dans notre porte monnaie, et des prisons pleine à craquer de petits délinquants. Et nous enlèverons du fronton de nos mairies les mots “Liberté” et “Fraternité” . Je ne suis même pas sûre que le mot “Egalité” existe encore au sein de nos écoles.

 

Cet entre-deux tours me donne la nausée. Vivement qu’on en finisse. Je suis à 2 doigts d’être à jamais  dégoutée d’aller voter!!!!!!!!