J’enveloppe du regardIMG_3590

L’immense plage quasi déserte

C’est ainsi que je l’aime

Dans l’intimité printanière

 

Hors saison la lumière est plus belle

Le sable plus doux

Le ciel plus éclatant

Le vent plus vivifiant

 

Hors saison L’océan se libèreIMG_3583

Il est maitre en ses lieux

Il gronde et les vagues qu’il offre

Ont un goût d’interdit

 

Hors saison les traces que je laisse

Sur le sable mouillé

Rêvent d’aventure

Un voilier en point de mire

 

Hors saison les minutes s’égrènent

Et pourtant rien ne presseIMG_3579

Nous avons perdu une heure

Nous la retrouverons ailleurs

 

Hors saison, c’est ainsi que je t’aime

Toi, la plage, d’ici jusqu’au phare et puis toi Océan

Et tes vagues hésitant entre aller et venir

Je me laisse emporter jusqu’à ta ligne d’horizon

 

Pour Kaléïdoplumes