Il est parti ce matin là.
Il est allé acheter le pain et les croissants chauds, comme chaque matin.
Il était comme d'habitude, à part cette phrase qu'il a prononcée en m'embrassant, cette phrase bizarre que je n'ai pas compris :

- Vers l'infini et plus encore!
Il l'a dit en souriant, comme un gosse qui sort du cinéma et qui vient de voir une dessin animé.
Un gosse, voilà de quoi il avait l'air lorsqu'il a passé la porte ce matin.
Il avait les yeux pétillants d'un gosse qui fait une grosse farce.
Les mêmes yeux pétillants qui ont croisé les miens un matin de printemps.
Ces mêmes yeux pétillants qu'il avait lorsque le lendemain, au même endroit, il s'est présenté à moi.

- Bonjour mademoiselle,je m'appelle Gaël et je viens de là bas, en montrant du doigt le ciel bleu azur. Je viens de rencontrer ma fée Clochette. Voulez-vous bien me suivre à l'infini et plus encore?

Mais qu'y-a-t-il derrière? Lui ai-je répondu en riant.

- Il y a ce que nous ferons de notre vie ensemble puisqu'il ne peut en être autrement: vous m'êtes destinée et je souhaite vous épouser.

Gaël a aménagé chez moi la semaine suivante.
Et chaque jour, il sort au petit matin et me ramène le pain et les croissants chauds.

Il n'est pas revenu ce matin là.

Depuis, une question me revient sans cesse: Qu'y-a-t-il derrière?

Puisque j'ai déjà une certitude: il est dans l'infini et plus encore.

Alors en buvant mon café chaque matin, j'attends les croissants chauds. Et je l'attends plus fort encore.

Sur une idée-consigne de Feuille