15 mai 2010: Lever difficile. Le temps est gris et le moral avec. C’est le jour du départ. Les propriétaires viennent nous saluer, des personnes très sympathiques qui m’ont offert la veille de la confiture de cédrats. Je l’ai goûté et j’ai apprécié  le goût de fruits confits, entre le citron et l’orange. Je leur en achète du coup deux pots et ils me promettent de m’envoyer une recette à base de cédrats (ce qu’ils ont fait la semaine d’après, recette délicieuse de tarte au chocolat et cédrat)  C’est la propriétaire elle même qui a une exploitation de cédrat et qui confectionne ces pots.

C’est avec regret que nous quittons Casaglione (qui veut dire en Corse “grosses maisons)

Direction CALVI

P7260348P7260363Calvi méritait mieux que la balade au pas de course que nous avons faite, mais nous manquions de temps P7260349P7260352

La citadelle est agréable à visite, P7260351D’autant que l’on peut suivre un parcours ludique,P7260357 qui nous amène vers les coins de la ville qu’il faut absolument visiter.

P7260350  P7260359

P7260364P7260361

L’église St Antoine

P7260368P7260366P7260353 P7260354

Dans ces ruelles a habité, dit-on ici, Christophe Colomb.

Peut être dans celle-ci?P7260365

Calvi revendique la naissance dans ses murs de ce grand homme,

P7260370

Nous continuons la balade, et c’est l’occasion pour moi de prendre des photos assez originales,

P7260355 P7260356         P7260372   P7260369

Direction L’île ROUSSE P7260375Sa tour surplombant des récifs escarpés

P7260374 P7260377

Nous quittons un petit paradis

P7260376

Accompagné par  P7260379

Nous faisons la traversée de retour sur une mer houleuse. j’ai réservé une cabine et je suis comme un gosse en la découvrant: je saute sur les lits, je m’extasie devant la salle de bains, les serviettes blanches, les lits faits, le hublot pour nous tout seul et la musique d’ambiance.

L’homme se moque. Je téléphone à chacun de mes enfants pour leur décrire le luxe dans lequel j’évolue (une simple cabine d’un ferry très ordinaire!)

Ils sont très peu réceptifs,

- Fille aînée: “Bref! c’est une cabine!”

- Cadette: “ Tu m’as réveillée!”

- Petit-grand  dernier: “A quel heure t’arrives demain!”

Qu’à cela ne tienne, je me venge sur la baguette et le pâté du randonneur.

Ce soir nous finirons ce qui nous reste de nuit à Aix , puis demain retour au bercail!

Ceci clôture mon voyage en Corse.