Suite et fin du  billet du 30 Août intitulé "Il faut...."

Je me suis motivée

J'ai affronté mes peurs

J'ai envoyé des CV, des lettres de motivation

J'ai passé un coup de fil

J'ai pris un rendez-vous

J'ai passé un entretien

J'ai trouvé du travail

Je suis pas mécontente de moi.

Sauf que......Sauf que je veux travailler pour ne pas perdre mes acquis.  Mais aller à l'encontre de ce que je suis vraiment, est-ce garder mes acquis? est-ce vraiment moi?

Je ne me sens pas en accord avec moi même, avec la personne que je voudrais apprendre à aimer.

En faisant ce boulot, je pars à l'opposé de ce que je suis vraiment.

Alors vous allez me dire, renonce à ce travail, trouve toi un travail plus adapté. Mais le temps court et je n'ai plus de temps. Je n'ai dautres choix que d'avancer avec ce que j'ai là. Je sais que je suis capable de tellement mieux. Je ne sais pas à quoi j'aspire, mais je sais à quoi je n'aspire pas. Ce boulot là n'est pas pour celle que je suis au fond de moi.

Il se trouve que je dois me battre avec des armes que je n'ai pas choisies, mais ce sont les seules armes que j'ai trouvées au moment où j'ai pris la décision d'oser. L'instant où j'ai "osé" a duré bien trop peu pour me permettre de trouver ce qui me convenait vraiment.

Lorsque vous vient l'idée de sauter, un pont, un balcon, un toit, peu importe, vous y allez.

Vous ne choisissez pas non plus le terrain sur lequel vous faites vos premiers pas. Vous vous lancez le moment propice et puis voilà.

Il me reste à .... M'adapter, à me faire violence jusqu'à trouver les automatismes qui me permettront d'aller travailler avec le moins d'angoisse possible. Il me reste à mettre mon "vrai moi" de côté le temps du boulot.

Je dois analyser mes priorités. Et pour l'instant ma priorité c'est de tout faire pour tenir le plus éloigné possible mes phobies. En faisant ce travail, je leur tiens tête. Pour l'instant je m'accroche à ça, je me teste.

Et pourtant, tout au fond de moi, je ne suis pas satisfaite.

Que dois-je faire? Ne pas travailler, me laisser m'enfoncer dans mes phobies mais être en accord avec moi même?

Ou bien affronter, ne pas me protéger, me prouver que je peux être comme tout le monde?

A ce jour, j'ai choisi, sans grande conviction: j'affronte.

Mais je ne suis pas satisfaite, je ne me sens pas bien dans ce rôle.

Je ne veux pas me précipiter dans un état d'insatisfaction qui pourrait me faire regretter mes choix.

Je ne peux pas non plus laisser tomber déjà, sans avoir été au delà de ces premières impressions.

Il faut que je patiente, que j'apprivoise ce et ceux qui m'entourent maintenant. Même si je le sais bien, je ne fais ça que pour me prouver que je peux et malheureusement pas pour chercher ce que je veux.