montage_1a

 

 

 

La ville c'est Toulouse, avec ses façades roses, son canal du midi et sa Garonne qui se la coule douce.

C'est son trottoir éventré par endroit, ses rues entrelacées, souvent sales et étroites.

Toulouse c'est la brique chauffée par le soleil de l'été.

C'est le pavé défoncé de la rue St Rome.

C'est L'église St augustin et son cloître apaisant.

Ses couleurs chatoyantes qui se reflètent au sol, quand les rayons de soleil viennent chatouiller les vitraux.

Toulouse c'est l'église St Sernin et son clocher haut et fier qui croit toucher le ciel.

C'est la place du même nom qui l'encercle et se pare le dimanche de milles objets hétéroclites dans un vide grenier animé et joyeux.

Toulouse c'est son jardin des plantes qui grouillent de poussettes et landeaux, de vélos aux petites roues qui déambulent sur le sentier piétonnier, entre statues et parterres fleuris.

Avec son manège qui fait le bonheur des petits et de belles photos souvenirs pour les grands. Et puis aussi son bar à ciel ouvert qui ne désemplit pas dès que les beaux jours chassent l'hiver.

Toulouse, c'est son grand rond, et son jardin du même nom, avec ses pins majestueux, sans doute plusieurs fois centenaires, son kiosque à musique décoré de fleurs bleus, blanches ou rouges.

Et sa fontaine dont les jets d'eau ne cessent de jouer un ballet dans une jolie mise en scène digne de hollywood.

Toulouse c'est la rue qui s'anime très tôt le matin et qui ne s'endort que quelques minutes, juste avant que l'horizon ne s'éclaire à nouveau. Juste un sommeil éclair, et reprendre son souffle pour une nouvelle journée commencée du bon pied.

Toulouse c'est la place du Capitole et sa dalle rosée. Sa croix occitane qui s'étire nonchalamment sous les pas du passant.

Avec son opéra qui vibre sous les applaudissements d'un public conquis pas son ballet en tutu blanc immaculé, sa danseuse étoile au sourire éclatant, et au pas léger.

Toulouse c'est son pont vieux, qui enjambe le fleuve, les pieds dans l'eau et la tête tournée ver le ciel. C'est le pont neuf, qui lui fait face, jaloux de sa place de favori dans les coeurs toulousains.

Toulouse c'est une voix qui envahit l'espace et se fond dans ses murs, qui s'attarde Quai de la Daurade, au dessus du bar des artistes. Une voix pleine au chant poésie, aux accents appuyés qui chante sa ville, comme on chante sa vie, avec grandeur et passion.

Chut, la ville rose s'endort, écoutez, vous entendez? c'est la voix de Nougaro qui s'élève au Capitouls.

Allez y, rêvez!

montage_2a

C'était mon cadeau à cette ville que j'aime tant, puisque demain je pars.

Un départ douloureux. Et je sais bien pourquoi!

Mon blog se met en pause. A bientôt !