Avis à mes lecteurs, le texte qui suit n'est pas un texte qui précède la fermeture de mon blog.

Rassurez-vous, ou offusquez-vous, vous allez encore me supporter quelques temps. Simplement j'avais envie de clôturer  les chapitres concernant la catégorie "Le jour où...." .

J'écris donc le dernier chapitre, ou plutôt la conclusion de ce long monologue (entrecoupé de réponses des personnes concernées par ces chapitres) sur ce qu'a été ma vie ses 4 dernières années. Il fallait bien une conclusion non?

Mais il y a encore plein d'autres chapitres à écrire, sur  beaucoup d'autres catégories, ouvertes ou à venir. Le stylo me démange, le stylo me démange ;o)

Le jour où...... La conclusion 

Et maintenant?

Voilà, tout a été dit ou presque . Un livre en 16 chapitres pour raconter mon parcours durant ces 4 dernières années.

L'histoire tellement banale d'une séparation.

l'histoire un peu moins banale d'une personne phobique qui doit tout à coup faire face à ses peurs pour devenir indépendante.

Le parcours d'une remise en question aussi, celle d'un homme qui transforme un faux-pas en cataclysme, mais qui au bout du compte a le courage de faire face à ses erreurs et d'en tirer les conclusions pour ses futurs choix de vie.

Quelle conclusion, moi,  je tire de tout ça?

Je pourrais en écrire un livre entier je crois, tant cette expérience a marqué notre façon de penser. Mais l'essentiel tient en quelques lignes.

_ On ne peut faire face sans se respecter soi-même.

_ On ne peut assumer ses fautes sans respecter l'autre.

_ On ne peut oublier, mais on peut pardonner.

_ Le dialogue ne sert à rien si il n'y a pas prise de conscience de chaque côté, de ce qu'on est.

_ La prise de conscience ne peut se faire qu'au terme d'un long cheminement personnel, sans aucune influence extérieure. Au prix de longues périodes de solitude.

_ Il faut laisser l'autre aller. On ne chemine pas au même rythme, on n'avance pas au même pas. (et c'est valable pour chacun des deux protagonistes, à chaque étape du parcours)

_ Le temps est un allié qui permet de cicatriser les plaies, d'atténuer les réactions, et qui oblige  à se remettre en question soi-même.

_ Le respect de l'autre permet de poser les bases d'une relation future, que ce soit une nouvelle relation de couple, ou bien un lien très fort, malgré la séparation finale, si elle est inévitable.

Et pour conclure vraiment je dirai que j'ai constaté qu'il y avait 2 façons d'aimer:

_ On tombe amoureux

_ On construit un amour

On les conjugue au présent ou au futur, on associe l'un à l'autre ou pas.

Il y a bien longtemps, à peine adulte, je suis tombée amoureuse.

Aujourd'hui, je ne suis pas amoureuse, comme on peut l'être quand on tombe en amour. Trop de blessures, et puis sans doute un état réactif à cette formidable énergie qu'il m'a fallut pour digérer, pour assumer, pour me confronter à la vie. Mon corps refuse de s'ouvrir à un sentiment trop fort, à des émotions trop douloureuses. Point de non retour, ou simple temps de remise à niveau? Seul le temps le dira.

Mais en pleine conscience, j'ai décidé de construire un amour, différent, certes, mais plus solide sûrement, plus lucide certainement, et plus réaliste vraiment.

Et j'ai en face de moi une personne qui s'est construit autrement. Qui veut encore y croire, et qui me prouve à chaque fois qu'il vient que rien n'est impossible.

Quelle plus belle preuve d'amour que de me choisir pour la seconde fois? Et de décider de donner, tout ce qu'il n'avait pas su donner toutes ces années durant?

Alors c'est décidé, je vais essayer.  Moi aussi, je veux encore y croire !DSCN0960